À propos

Meubles Jacob et fils

Depuis 2005 à Saint-Tite et depuis 2013 à Shawinigan

À la fin de l’année 2004, la bâtisse qui abritait le Motel Harjen, à Saint-Tite, fut mise en vente. Le bâtiment était défraîchi, mais l’emplacement séduisait les frères Jacob qui ne pouvaient plus agrandir leurs espaces à Sainte-Thècle.

En dix jours, ils font l’acquisition des lieux, consultent un architecte et mettent en branle des travaux majeurs d’aménagement et d’agrandissement. En fait, ils refont presque tout en neuf.

L’immeuble prend rapidement forme et présente un vaste stationnement, ce qui faisait cruellement défaut à Sainte-Thècle. L’endroit offre aux frères Jacob la possibilité de caresser des possibilités d’expansion futures. L’entreprise consolidait ses acquis en transformant ses installations de Sainte-Thècle en vastes entrepôts et en un centre de liquidation.

À son inauguration, le 31 mars 2005, le magasin Meubles Jacob de Saint-Tite présente une surface de 18 000 pieds carrés. L’endroit est séduisant et le choix d’une qualité exceptionnelle attire un afflux majeur de clientèle. Le succès est tel qu’un agrandissement de 8000 pieds carrés est immédiatement entrepris. Pour répondre à la demande de leur clientèle, les Jacob ont investi plus d’un demi-million de dollars dans cette transaction.

En 2013, Meubles Jacob ouvre une deuxième succursale à Shawinigan en rachetant Meubles Boisvert qui était voué à une fermeture définitive par manque de relève. C’est dans un environnement revampé que Meubles Jacob propose son même service exceptionnel, des gammes de meubles aux goûts du jour et un service après-vente irréprochable.

Plus que jamais, Meubles Jacob se positionne comme un véritable leader dans l’offre de meubles de qualité en région. Une visite vaut vraiment le détour, pour un choix hors du commun, un accueil chaleureux et une livraison rapide.

Aujourd’hui, une vingtaine d’employés sont à votre service au Meubles Jacob de Saint-Tite et de Shawinigan. Pour une sélection exceptionnelle des plus beaux meubles, un prix compétitif et un service irréprochable, vous ne regretterez certainement pas votre visite.

 

Historique

La famille Jacob : En affaires depuis 1899

Peu de commerces peuvent se vanter de perdurer durant plus d’un siècle. La famille Jacob revendique cet honneur.

Joseph-Elzéar Jacob, le pionnier

 

Joseph-Elzéar Jacob prend possession du magasin général de Saint-Narcisse en 1899

En effet, c’est en 1899 que Joseph Elzéar Jacob achetait, de M. J.A. Frigon, le magasin général de Saint-Narcisse. À cette époque, le magasin général était vraiment un lieu de marchandage et de troc de toutes les denrées et de tous les matériaux imaginables. Ce lieu central du commerce du village allait vivre jusqu’en 1989, sous la direction de ses fils, Léo-Paul et Clément. Le magasin général de Saint-Narcisse fut ensuite vendu à deux couples de Cap-de-la-madeleine et il est toujours ouvert après plus de cent ans d’histoire.

Prosper Jacob

Un autre des fils de Joseph Elzéar Jacob, Prosper, ouvrait, lui aussi, un magasin général, cette fois à Saint-Séverin, en 1929. Le magasin général ouvrait ses portes à 6 heures le matin pour fermer très tard le soir. C’était l’époque du krash boursier de New York et le début de la grande dépression. Il fallait donc avoir le feu sacré pour partir en affaires en cette période de grandes privations.

Yves, Louis-Georges et Gilbert

Gilbert Jacob

Prosper Jacob a vendu son commerce à son fils Yves en 1963. Peu à peu, le magasin général mettait de côté l’alimentation et les aliments en vrac pour faire place à une quincaillerie bien organisée qui prospéra jusqu’en 1992.

Quant aux deux frères d’Yves, ils se lancèrent aussi en affaires. Louis-Georges ouvrit un magasin de meubles à Saint-Séverin en 1952. Le magasin Jacob se spécialisait dans les meubles de haute gamme, supérieurs à ceux qu’on retrouvait dans la région.

Pour sa part, Gilbert Jacob achète le magasin général de Sainte-Thècle en 1959. À cette époque, Sainte-Thècle était encore le plus gros village du Québec et le magasin général contenait quantité de lingerie, vêtements et chaussures pour les très grosses familles de l’endroit. Gilbert Jacob y ajouta un choix de meubles qui prirent graduellement

de plus en plus de place. C’est ce dernier commerce, ouvert en 1959, qui vit encore aujourd’hui sous le nom de Meubles Jacob et fils.

Christian, Guy et Louis

Christian, Guy et Louis

Ces fils, la quatrième génération de Jacob en affaires, ce sont Christian, Guy et Louis, les actuels gestionnaires de Meubles Jacob. Ils ont pris la relève de leur père Gilbert en 1996 et ont modifié la vocation du magasin familial pour en faire le leader du meuble dans la région. En 2005, les frères Jacob prenaient la décision de s’établir à Saint-Tite, dans des locaux plus vastes, plus modernes et plus accessibles.

En 2013, ils acquièrent Meubles Boisvert à Shawinigan afin de proposer un deuxième magasin Meubles Jacob à la clientèle shawiniganaise et des environs.

Les Jacob, on le constate, sont depuis plus d’un siècle des commerçants et des entrepreneurs dans l’âme. Leurs succès, particulièrement dans le domaine du meuble, ont forgé leur réputation d’excellence qui s’étend partout en région.

Gabrielle et Maude

 

Gabrielle et Maude

Mais l’histoire de Meubles Jacob n’est pas terminée. Déjà, la cinquième génération se précise puisque Gabrielle, fille de Christian et Maude, fille de Louis, sont de plus en plus présentes au commerce familial. On n’a pas fini de raconter l’histoire des Jacob.